Préparatifs de Noël

Oups je me suis réveillée d'une drôle de façon ce matin, dernier cap avant Noël ! Il faudrait peut être que je m'y mette si je ne veux pas fêter Noël l'an prochain.
Lors d'un dernier billet, je parlais de tradition des fêtes avec la St Nicolas, maintenant je vous parlerai de la tradition de noël en Provence puisque je suis un mélange de Lorrain et de provençale !

Cette année, nous ferons un noël traditionnel provençal (enfin un peu aménagé puisque j'ai rate la St Barbe !)
La crèche est prête et je teste ma recette de la pompe a l'huile !

Petite histoire provençale :

NOEL EN PROVENCE
En Provence, la période calendale s'étend du jour de la Sainte Barbe (4 Décembre) au jour de la Chandeleur (2 Février).
Véritable méli-mélo de lumière, de musique, de saveurs et de couleurs, le Noël provençal est également fortement imprégné de traditions précieusement conservées.
LA SAINTE BARBE
Sainte Barbe était très populaire en Provence. Belle et courtisée. Elle refusa les honneurs qui étaient réservés aux personnes de son sexe pour se consacrer à Dieu. Elle se fit baptiser contre la volonté de son père qui, peu après l'avoir appris, la fit enfermer dans une tour. Il la livra aux bourreaux et la martyrisa avec eux. Lorsqu'elle fut sur le point de rendre l'âme, un orage éclata et vint frapper à mort ses bourreaux.
Aujourd'hui on la fête le 4 Décembre.
La tradition provençale veut que les familles sèment du blé dans 3 soucoupes. Ce blé présagera de la prospérité des familles pour l'année à venir. On dit que si le blé vient bien, tout vient bien (quand lou Blad vèn, tout vèn bèn).
Par la suite ce blé est utilisé pour représenter les champs dans la crèche, crèche dont la mise en place débute ce jour de Sainte Barbe.

LA NUIT DE NOEL EN PROVENCE
La table
Elle doit être recouverte de 3 nappes blanches, et ornée de 3 chandelles blanches et des 3 coupelles de blé semé le jour de la Sainte Barbe. Le chiffre 3 est très important puisqu'il fait référence à la Trinité (pour les nappes), à Jésus, Marie et Joseph (pour les chandelles) et à la fécondité, la fertilité et la fraternité (pour les coupelles de blé).
Elle doit être traditionnellement décorée avec du houx à boule rouge (surtout pas avec du gui qui porte malheur) et avec la Rose de Jéricho.
Le cacho fio
C'est l'allumage rituel de la bûche de Noël par le plus jeune et le plus ancien de la famille. La bûche doit être d'arbre fruitier.
L'aïeul procède à la bénédiction en provençal : " Alègre ! Alègre ! Alègre ! Que Nostre Segne nous alègre ! S'un autre an sian pas mai, moun Dieu fugen pas men ! " -
" Allégresse ! Allégresse ! Allégresse ! Que Notre Seigneur nous emplisse d'allégresse ! Et si, une autre année nous ne sommes pas plus, mon Dieu, ne soyons pas moins ! "
Le gros souper (ou souper maigre)
Il est appelé ainsi puisqu'il ne comprend pas de viande. Il est par tradition composé d'un poisson (morue séchée en raquette salées) et de légumes de saison (cardons, céleri, chou-fleur, artichaut) servis soit à l'huile d'olive pressée, soit en sauce blanche, accompagnés d'une anchoïade.
La messe de minuit
Les familles se rendent à la messe de minuit après le gros souper et avant la dégustation des 13 desserts.
Pendant la célébration il est coutume d'entendre des chants provençaux parfois accompagnés de flûtes et de tambourinaires. Il arrive, dans certains villages, que la messe soit célébrée en provençal ou qu'elle soit composée d'une crèche vivante où les personnages de la crèche sont représentés par les habitants du village costumés pour l'occasion.
Certains villages continuent même de perpétrer le rituel du Pastrage (offrande de l'agneau dernier né).
Ce n'est seulement qu'au retour de la messe de minuit que l'enfant Jésus peut être inséré dans la crèche.
Les 13 desserts
Traditionnellement il est coutume d'offrir à ses invités les 13 desserts au retour de la messe de minuit. Les desserts sont au nombre de treize en référence au nombre de convives de la Cène : Jésus et ses 12 apôtres.
- Les fruits secs appelés les 4 mendiants en référence à certains ordres religieux : les figues sèches pour les Franciscains, les raisins secs pour les Dominicains, les amandes pour les Carmes et les noix ou noisettes pour les Augustins.
- Les fruits frais : dattes, mandarines, oranges, pommes, poires et raisins frais.
- Le nougat blanc.
- Le nougat noir ou rouge.
- La pompe à huile appelée également Fougasse ou Gibassié.

Je vous parlerai de la suite des festivité dans un autre billet !

Et vous quelle tradition suivez vous ?

3 commentaires:

La Belle a dit…

Je vais t'avouer que je suis un peu jalouse de vos traditions. Ici disons que la principale tradition était la messe de minuit, mais je n'y suis qu'aller avec mon ex pendant 4 ans il y a déjà plus de 10 ans de ça.

Autrement nos petites traditions sont : le sapin de Noël, les biscuits pour le Père Noël et le "développage" de cadeau le matin de Noël en pyjamas.

J'espère qu'avec les années d'autres traditions s'ajouteront comme celle de faire les cartes de Noël avec les enfants :-)

Karocreations a dit…

@Labelle: La tradition des bas de Noel, elle n'existe pas en France, moi je l'ai ajoute a mes traditions.
Dans tous les cas la tradition des cartes de Noel entre amies je la garde aussi !Chez nous on reveille les enfants a minuit !

Anonyme a dit…

Chez nous on déballe les bas de Noel le petit matin du 25. Et on mange de la tourtière du lac St jean !

Anne